Manifestation FDSEA

Lettre du président de la Fédération des Chasseurs FDC58 aux chasseurs du département de la Nièvre concernant une manifestation des agriculteurs.

Sur le terrain, nous constatons certes une augmentation des populations de sangliers.

Les battues administratives sont aussi plus nombreuses.

Quant aux dégâts de sangliers, ils se manifestent surtout dans les prairies. Nous voyons aussi dans les prés beaucoup de taupinières.

Les agriculteurs sont-ils manipulés à des fins électoralistes par quelques individus ?

Image traqueurs sangliers

Les traqueurs de sangliers

Image traqueurs sangliers
A la Chasse des Etangs, nous traquons le grand gibier ( cervidés, chevreuils, sangliers) avec des petits chiens. Les petits chiens présentent l’avantage de ne pas aller loin et de revenir vite.
Mais les traqueurs doivent être très présents pour les motiver et les encourager notamment pour qu’ils rentrent dans les fourrés pour débusquer les sangliers.
Les traqueurs doivent aussi les protéger quand il y a un ferme avec un gros mâle sanglier blessé ou une laie avec des marcassins.
Jeannot, David, Thibaut et Jean Paul le président sont les traqueurs permanents de la Chasse des Etangs. Ils marchent entre 25 et 35 kilomètres selon les week-end.
Notre plus belle récompense de traqueurs de sangliers est quand les postés tirent les sangliers à la ligne: qu’ils entendent les trois coups de trompe San-Gli-Er. Si le rigodon suit, tant mieux.
Le 21 janvier nous avons battu un record à la Chasse des Etangs . 53 balles tirées en une traque. Entre 30 et 40 sangliers levés qui se sont éclatés aux 4 coins de la traque sans compter ceux qui ont traversé l’étang à la nage pressés par les chiens . Mieux que dans un parc à sangliers
Pratiquement tous les postés ont tiré. 2 postés ont tiré 8 balles chacun.
Le rigodon a sonné seulement 5 fois. Mais l’important est de voir et tirer.