Manifestation FDSEA

Lettre du président de la Fédération des Chasseurs FDC58 aux chasseurs du département de la Nièvre concernant une manifestation des agriculteurs.

Sur le terrain, nous constatons certes une augmentation des populations de sangliers.

Les battues administratives sont aussi plus nombreuses.

Quant aux dégâts de sangliers, ils se manifestent surtout dans les prairies. Nous voyons aussi dans les prés beaucoup de taupinières.

Les agriculteurs sont-ils manipulés à des fins électoralistes par quelques individus ?

La chasse au gros et au petit gibier

Chasser le gros et le petit gibier dans la même journée, c’est cumuler les plaisirs de la chasse. A la Chasse des Etangs, le petit gibier est principalement le gibier d’eau. Sur nos 2000 hectares de territoire, nous possédons 4 étangs privés. Sur le plus grand, nous élevons 1200 canards pour la levée d’étangs et sur les 3 autres, nous pratiquons la passée au gibier d’eau naturel (colvert et sarcelle). Jusqu’en 2017, nous avions beaucoup de lapins mais la maladie les a malheureusement décimés. C’est regrettable car le lapin est un super gibier de chasse.

Le gros ou grand gibier est constitué de cervidés, chevreuils et sangliers que nous chassons en forêts ouvertes avec des petits chiens.

Franchement, ce qui nous excite le plus c’est le sanglier . Cette année nous allons en prélever 80 en dix week ends.

La chasse de chevreuils

En début d’année de chasse, nous sommes toujours inquiets de voir peu de chevreuils dans la forêt. Nous sommes rassurés quand nous voyons des hardes de 10 à 15 chevreuils en plaine au bord des forêts.

Avec le réchauffement climatique, les chevreuils restent de plus en plus tard dans la saison dans la forêt et c’est bien; En effet, les agriculteurs se plaignent des dégâts de sangliers. A la Chasse des Etangs, nous sommes avant tout des forestiers et les dégâts de chevreuils, bien que moins visibles que les dégâts sangliers, sont très importants et préjudiciables à la régénération naturelle de la forêt. La Fédération des Chasseurs de la Nièvre (FDC58), dans le passé, ne nous donnait pas assez de bracelets chevreuils.

Dans le futur, les attributions de bracelets chevreuils seront faites pour une période 3 ans. Cela nous donnera plus de souplesse pour chasser les chevreuils. Nous allons demander 220 bracelets chevreuils pour les 3 ans à venir.

Le tir de sanglier

Les populations de sangliers sont en forte augmentation sur les territoires de la Chasse des Etangs.

Cette augmentation est due à 4 facteurs:

  • D’une manière générale les conditions climatiques ont été bonnes les dernières années. Les laies ont donc mis bas plus de petits sangliers
  • La majorité de nos 2000 hectares sont des forêts de chênes, hêtres et châtaigniers. Les fruits ont été abondants, les sangliers sont bien nourris et se reproduisent donc bien
  • Nous pratiquons la régénération naturelle des forêts. Nous coupons les charmes deux à trois ans avant de prélever les chênes et laissons les têtes de chênes sur place pendant un an. Ces remises naturelles font que les sangliers ont de quoi séjourner à l’abri.
  • Comme le montre cette photo, nous privilégions le prélèvement des bêtes de compagnie. Les consignes de tir du sanglier sont simples. Dans une compagnie, ne tirez pas la laie meneuse et tirez de préférence les bêtes rousses. Si vous voyez un sanglier seul, essayez de l’identifier avant de tirer car cela peut être une laie. Regardez si vous voyez le pinceau ou les c—s. Si l’animal est très trapu, c’est certainement un mâle. S’il est très rond, une femelle.

En 3 ans, en dix week-ends de chasse, nous sommes passés de 40 sangliers prélevés dans l’année à 80.

Merci aux chasseurs qui respectent les consignes de tir du sanglier.

 

Le permis de chasser

Beaucoup de jeunes qui viennent juste d’avoir leur permis de chasser figurent sur cette photo.

Voila 3 ans, 2 chasseurs de ce groupe sont venus à la Chasse des Etangs. L’année dernière ils étaient 4. Cette année ils sont venus avec leurs enfants qui viennent d’obtenir leur permis de chasse.

Le plus jeune a 17 ans et a obtenu son permis de chasser en août dernier. Il a bien étrenné son permis de chasser puisqu’il a tué un sanglier.

Pour venir chasser dans la Nièvre, il suffit d’avoir un permis de chasser de son département et de demander une validation temporaire de 3 jours du permis de chasser dans la Nièvre. Les formalités pour valider le permis de chasser pendant 3 jours se font en ligne.

Offres spéciales saison 2018/2019 AVANT LE 30 JUIN 2018

La Chasse des Etangs dans la Nièvre sera heureuse de vous accueillir sur son territoire
de 2100 hectares de forêts ouvertes pour des chasses au grand gibier

La saison dernière nous avons prélevé 150 animaux
(sangliers, chevreuils, cervidés en 10 week-end, voir photos de tableaux).

Les populations de sangliers demeurent importantes.
Nous avons subi deux battues administratives en mars 2018.

OFFRES SPECIALES POUR RESERVATION AVANT LE 30 JUIN 2018

 La journée de chasse au gros , café d’accueil, repas du midi et venaison : 230 € au lieu de 250€
Les deux jours de chasse, nuitée sur place, petit déjeuner, 3 repas et venaison : 600 € au lieu de 650 €

Les 10 week-end  de chasse de la saison
S 06/10 – D 07/10 // 2018
S 03/11 – D 04/11 // 2018
S 10/11 – D 11/11 // 2018
S 17/11 – D 18/11 // 2018
S 01/12 – D 02/12 // 2018
S 08/12 – D 09/12 // 2018
S 12/01 – D 13/01 // 2019
S 19/01 – D 20/01 // 2019
S 02/02 – D 03/02 // 2019
S 16/02 – D 17/02 // 2019

Informations : www.chassedesetangs.com
Téléphone pour réservation : 06 61 98 21 86
ou infos@chassedesetangs.com

Saison au petit gibier (faisans et canard)

La chasse au sanglier dans la Nièvre

Les agriculteurs veulent mettre en cause le plan de chasse sanglier dans la Nièvre ( voir article Terres de Bourgogne joint). Les chasseurs pourraient acheter des bracelets sangliers en vente libre et tirer des sangliers sans aucun contrôle.

Pour rappel des élections professionnelles ont lieu à l’automne, la FDSEA met donc la pression sur les dégâts de sangliers.

Nous ne sommes pas sûrs que ce soit le problème principal des agriculteurs dans la Nièvre, mais cela fait du buzz.

Article journée de chasse aux sangliers

Articles sur la chasse

Dans un article paru dans Terres de Bourgogne joint Monsieur Patrice Guyard indique que, parce que j’organise des chasses commerciales, des chasses au sanglier à la journée,  il subit des dégâts de sangliers.

Je déplore les préjudices qu’il subit , mais je me dois de répondre à ses accusations, n’ayant pas été contacté par la journaliste auteure de l’article  pour présenter également ma version des faits.

– le code civil stipule que personne n’est propriétaire du gibier : je ne suis pas le propriétaire des sangliers qui font des dégâts dans les prés de Monsieur Guyard.

– l’association des Louvetiers estime qu’un sanglier peut parcourir entre 30 et 40 kilomètres en une nuit. Les sangliers qui font des dégâts chez Monsieur Guyard  peuvent venir de n’importe où .

– la Fédération des Chasseurs de la Nièvre a décidé que les parcelles de moins de vingt hectares ne peuvent plus bénéficier d’un plan de chasse. Les sangliers et les chevreuils ne peuvent plus y être chassés. Dans un rayon de 2 kilomètres des prés de Monsieur Guyard  se trouvent des zones non chassées comportant des fourrés très denses. Comme il le dit dans l’article, des battues administratives y ont d’ailleurs été menées. Les sangliers ayant fait des dégâts dans les prés séjournent plus souvent dans ces zones que dans mes bois, à proximité de ses  prés,  qui sont relativement clairs et comportent peu de fourrés.

– à deux reprises ces 5 dernières années mes chiens ont pourchassé et tué des moutons égarés dans cette partie de forêt car les clôtures des prés avoisinant sont défectueuses . Depuis j’hésite toujours à y lâcher mes chiens de crainte que cela ne se reproduise.

-Monsieur Guyard ne m’a jamais contacté pour que, avec l’aide de la Fédération des Chasseurs, nous posions des clôtures électriques pour empêcher les sangliers d’aller dans ses prés. Sur la commune de Bazolles nous avons posé plus de 3 kilomètres de clôtures pour éviter les dégâts, avec succès. Certains voisins nous appellent lorsqu’ils ont des dégâts pour que nous allions chasser les zones boisées contiguës à leurs champs.

-depuis le début de l’ouverture de la chasse au moins 50 sangliers ont été prélevés sur mon territoire pendant les journées de chasse à la journée. Ce nombre très important d’animaux tués prouve bien que je souhaite, à la fois limiter les dégâts chez les agriculteurs et éviter des battues administratives, qui constituent un traumatisme pour tout domaine de chasse, ainsi qu’une véritable violation du droit de propriété.

En ce qui concerne l’organisation de chasses commerciales, les chasses au sanglier à la journée je suis fier de faire découvrir la Nièvre à des chasseurs venant de toute la France, de Suisse, Belgique, à qui je propose des week end de chasse avec une prestation complète : la chasse, l’hébergement, les repas et la convivialité. Ces chasseurs après les journées de chasse au sanglier visitent souvent le canal du Nivernais,  les voûtes de la Collancelle, les 16 écluses.

Profitant de l’occasion je me permets de réagir à l’autre article  « la FDSEA veut des avancées ».

Agriculteurs et chasseurs sont complémentaires. Il me semble regrettable de les dresser les uns contre les autres.

Poser des clôtures électriques semble une bonne solution pour protéger les cultures , à condition que agriculteurs et chasseurs participent ensemble à la pose des clôtures fournies par la Fédération . Les forestiers posent bien, sans aucune aide et subvention,  des protections sur les jeunes plants  pour éviter les dégâts faits par les chevreuils et les cervidés.

L’expérience montre que, lorsque des dégâts se produisent dans une zone, il faut agir vite pour décantonner les sangliers qui séjournent à proximité. Si des dégâts ont lieu le jeudi par exemple et qu’on attend le samedi pour chasser les sangliers dans la zone, ils sont déjà loin !

Or, dans la Nièvre, les jours de chasse  au sanglier sont  les lundis, mercredis, samedis et dimanches.

Il faudrait que la Préfecture, au lieu de décréter des battues administratives,  donne l’autorisation exprès, aux chasseurs d’une zone déterminée,  d’intervenir immédiatement quel que soit le jour de la semaine pour décantonner les sangliers . Il  vaudrait mieux qu’agriculteurs et chasseurs gèrent leurs problèmes entre eux. Rappelons que beaucoup d’agriculteurs sont aussi chasseurs.

A minima la chasse en battue devrait être autorisée les vendredis, pour que le délai d’intervention ne soit pas trop longs après la constatation des dégâts.

Le Préfet peut aussi autoriser la destruction des sangliers par les chasseurs,  en mars, dans certaines communes si les dégâts de l’année précédente sont importants.

Pourquoi attendre un an pour donner cette autorisation alors que l’on a constaté des dégâts importants pendant la saison de chasse en cours dans une commune ?

Article journée de chasse aux sangliers

Article dégât sangliers

Les battues administratives

OFFRES SPECIALES FERMETURE

La Chasse des Etangs dans la Nièvre sera heureuse de vous accueillir sur son territoire de 2100 hectares de forêts ouvertes pour la fermeture les samedi 24/ dimanche 25/ lundi 26/ mercredi 28 février 2018.

Cette saison nous avons eu de nombreux sangliers (voir photos de tableaux) et malheureusement aussi des battues administratives.
Pour réguler les populations de sangliers nous organisons 4 jours de battues exceptionnelles pour la fermeture. Les chasseurs pourront aussi tirer chevreuils, Cervidés dans la limite des bracelets restant disponibles à cette date.

OFFRES SPECIALES FERMETURE
La journée de chasse, café d’accueil, repas du midi et venaison : 180€ au lieu de 240€
  Les deux jours de chasse, nuitée sur place, petit déjeuner,
3 repas et venaison : 480€ au lieu de 620€

Les trois jours de chasse, 2 nuitées sur place, 2 petits déjeuners, 5 repas et venaison 660€ soit la dernière nuit et 2 repas offerts

Maximum 25 chasseurs par jour

Saison au petit gibier (faisans et canard)

 

 

 

Cervidés, sangliers

Chasse au gros et petit gibier

Jusqu’à fin novembre pendant les week-end de chasse au gros gibier, nous réalisons une levée d’étang aux canards.
Un week-end de chasse mixte, chasse au gros gibier et chasse au petit gibier.
Ce tableau de 9 sangliers et 74 canards a été réalisé par 8 chasseurs en novembre 2017.
Beau tableau de chasse au petit et gros gibier.

Saison au petit gibier (faisans et canard)

Chasse petit gibier

Cervidés, sangliers

Chasse au gros gibier 2017